Partagez

Ô fleur ! Tirée de mon cœur !

Tu es l’image de la douceur,
Aux pétales un peu farceurs !
Extirpées Oh! Pauvre cœur

De cet espoir, d’une lueur
Des jours plus prometteurs 
Et qui me laisseront, rêveur

Par toi je deviens meilleur !
Mes défauts partent ailleurs 
Je ne sens plus leur acteur !

Tu es la Grâce faite fleur
Cette Fée de mon cœur
Qui m’enlève mes peurs

Quand pour moi, tu pleures
Me lavant de mes erreurs !
Je reprends des couleurs

Toi ma chère petite sœur
Belle Fée de la candeur
Vêtue de ta simple fleur

Délicatement tu effleures
Mes maux, mes douleurs
Me redonnant cette ardeur

Par ses effets révélateurs
De vite remettre à l’heure 
Mon esprit un peu vengeur

Qui nuit aux elfes songeurs
A tous ceux qui vide leurs
Rêves pour léviter l’horreur

Tu sembles sensible, sœur !
Dans ta robe aux senteurs
Dessiner dans cette torpeur

Qui te donne cette pâleur 
Tirée de l’image de pudeur 
Qui t’anime avec ardeur !

Titiyab, toujours railleur !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.86 sur 14 votes