Partagez

Ô HOMME !
Ô ! Homme tu ne l’as pas connue à vingt ans
C’était une jeune femme dans le vent
Elle courait avec sa liberté
Libre d’aimer !

Tu n’as pas été averti pour ses trente ans
Cette femme « maman »!
Ses seins gonflés pour ses enfants !

Tu ne ne pouvais pas la juger à cinquante ans
Prête à être une mamie dans le temps
Ses bras ouverts pour accueillir ses petits enfants!

Mais à cet instant là ,elle a perdu son immunité
Prisonnière de ne plus être libre d’aimer !
Car la vie a tout séquestré.

Tu la connais à soixante ans
Toujours belle : tu dis souvent !
Tu es sa frénésie
Toutes les nuits
Tu surveilles
Ses sommeils .

Cette femme qui est près de toi à ton levant
N’a plus vingt ans
Tu caresses ses seins encore pointés
Tu apprécies ses courbes et sa légèreté .

Elle ne fuit plus son intimité
Elle t’offre son corps dénudée
Toute sa sensualité !

Ô HOMME ! Le charme de son âge avancé
Fais de cette femme une éternelle beauté
Tu as plusieurs années
Pour l’aimer !
LUCYE RAYE (juin 2016)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.95 sur 19 votes