Partagez

Ô MON AMI !
Une image traverse dans ma tête , on est dans une machine à laver et la société nous fait tourner sans nous essorer ! Toujours être mouillés et grelottés d’émotion : et je crie pour que tous puissent entendre ce bruit de grelots .
Ô MON AMI ! Il y a un silence grelottant chez moi …On dirait que le monde s’est arrêté .
Ah ! Non ,il y a les actualités à la télé et sur tous les réseaux sociaux … Je les vois , je les entends . Et je t’écris pour t’envoyer mon soutien .
Assise sur ce vieux canapé râpé ,
Une simple missive pour toi : ô mon ami !
Magré mon visage tout froissé
Les lettres se parent de roses épanouies :

La vie n’est pas un ru gentil ,
Elle suit le fleuve comme un acrobate
Dans des méandres en équilibre sur le fil
Tu es seul accroché et tu t’acclimates ;

Tu es tiré à hue et à dia *en trapéziste
En mélangeant tes pensées
Mais tu résistes
Même si elles ensorcellent ta sérénité ;

Toujours faire preuve d’organisation
Sinon tu es condamné à être écartelé
Tu refuses toutes les protections
Tu te lances sans filet .

Du sommet du volcan , je t’observe
Je t’applaudis : perdue dans cette réalité brève ;
Le champ de cannes à sucre , je préserve :
Blé et coquelicots ne sont que des tapis de rêves …

Ô mon ami ! J’ai la plume éclose de gerbes magiques
Je fais souvent une école buissonnière
Dans des buissons fleuris de poésies exotiques
Et mon lyrisme est un accès à mon bonheur éphémère .

Mon effet mer* prend le dessus avec mon coeur océan *
Des vagues amères compriment la tristesse
Personne ne voit les vers cassés dans le vent
Je continue à les balancer avec hardiesse .

Ô mon ami ! Mon encre est trempée avec cet amour naissant
Je t’aide à descendre sur la piste
Tu prends cette écarlate femme dans tes bras endurants
Nous dansons dans ce songe en suivant les choristes !

Ô mon ami ! Mon bouquet de strophes ne se sèche pas au soleil
Pourtant ,c ‘est le chaos sur notre terre pas singulière .
Les pétales s’étalent en tango étoilé dans l’arc -en -ciel
Et j’ai une pensée réelle toute particulière

Pour les familles et victimes des catastrophes naturelles
Ô mon ami ! Que cette danse leur remplisse d’ondes positives !
Que mon rayon d’optimiste reste éternel
Dans ce bateau ivre toujours où l’on s’active !

Et que nos deux énergies se complètent
Pour une grande solidarité et une union avec les poètes !

LUCYE RAYE 9 septembre 2017
* à hue et à dia = Littéralement, tirer simultanément à droite et à gauche …
**Sur ma page auteur de la ligue : « Effet mer » « Coeur océan « 



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.98 sur 51 votes