Partagez

Tandis que ses lèvres se mouvaient,
L’orée de sa langue rose et franche,
S’abritant derrière ses dents blanches,
De sa bouche humide m’émouvait.

L’orée de sa langue rose et franche,
Qui ne sait point parler si mauvais,
De sa bouche humide m’émouvait,
Bien que ses mots fussent d’outre-Manche.

Qui ne sait point parler si mauvais,
Voilà que mon trouble se déclenche !
Bien que ses mots fussent d’outre-Manche,
Savait-elle qu’elle m’éprouvait ?

Voilà que mon trouble se déclenche,
Demeuré si longtemps trop couvé.
Savait-elle qu’elle m’éprouvait,
De ce désir fou que je m’épanche ?

Demeuré si longtemps trop couvé,
Comment pourrais-je être étanche
De ce désir fou que je m’épanche ?
Devais-je alors tout lui avouer ?



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.86 sur 7 votes