Partagez

Tout me semblait familier, que j’aimais changer de planète.

Là où on ne peut voire que se que le coeur entend.

Là où on touche l’émotion et ressens le matériel.

Là où les âmes se retrouvent, dépasser du superficiel.

Là où la pureté se demande de son origine.

Là où la joie excite le bonheur.

Là où on vie le rêve et on rêve réelle.

Là où le fond rejoint la surface.

Là où le complexe transpire l’évidence.

Là où le vrai dévoile sa fausseté et le faux sa véracité.

Là où on serre le tonnerre pour sentir l’amour qui passe comme une éclair.

Là où le tableau change au passage de l’air.

Là où se réunissent le sombre et le clair.

Là où on vie sa liberté sans être esclave de cette dernière.

Là où le tout, n’est rien du tout.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.73 sur 26 votes