Omnium Sanctorum


fleur-57.jpg

Omnium Sanctorum

Vous m’avez tous quitté diligemment
Vous que j’adorais admirablement
Il me manque maintenant terriblement
La présence de vous, à jamais absent

Qui aurait pensé qu’en une décennie
Les plus importants êtres de ma vie
Seraient tous partis dans une galaxie
Vers un joli coin de paradis

Sur cette terre vous m’étiez très chères
A ce départ vous étiez impubères
Vous étiez une douce lumière
Qui brillait tel un réverbère

De tout là haut vos âmes me soutiennent
Car la mienne, elle, n’est pas stoïcienne
Que votre amour lui me contienne
Afin que d’idées noir je m’abstienne

Si mon départ lui était imminent
La lueur bleue la couleur de mon sang
Le dévouement des hommes en blanc
En décidait tout autrement

Grace à eux je peux venir vous fleurir
Mes larmes se mélangent à ce brouillard gris
Pour ceux qui restent il me faut sourire
Je pense à toi mon alcine à chérir


Pour voter, vous devez être connecté (utilisez connexion facebook ou par email)
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
3.71 sur 7 vote(s)

8 commentaires

  1. On resent plein de tristesse et de désarroi émanant de votre poème… heureusement c’est suivi d’une brèche d’espoir à la fin…
    Bon courage

  2. Je suis très touchée par cette souffrance et je l’étoile non pas pour la faire disparaître mais pour l’atténuer!

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez etre connecté: