Partagez

On joue le jeu ou on ne joue pas,
Mais on ne fait pas de coup bas.
On commente, on note on argumente,
Mais on ne jette pas à l’auteur des fientes,
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On a envie de claquer la porte,
Mais l’envie d’écrire est la plus forte.
On lit, on cogite, on écrit, on sourit,
On a juste envie que cessent les ignominies.
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On crie haut et fort pour le même combat,
On écrit nos maux sous forme de débat,
En rime, en prose, peu importe, on ose,
Un besoin, une drogue, une bonne dose.
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On soupire, on est humain, et donc imparfait,
On ne fait pas de miracle, on soigne des plaies.
On n’a pas la science infuse, on cogite,
Seul ou accompagné, on a du mérite.
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On discute, on réfléchit, on soupire encore,
On respire, et on reconnait ses torts,
On a beau se dire qu’on devrait partir,
On a toujours ce petit espoir d’un bel avenir,
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On relit le règlement, les mentions légales,
On se dit qu’on est tous à parts égales,
On propose, on dispose, on attend,
On n’est pas des bêtes d’informatique,
On a juste besoin d’un conseil pratique.
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On lance le débat, on voudrait l’union totale,
On a le cœur sur la main, c’est fatal,
On se fait dénigrer, injurier, et noter si bas,
Qu’on se demande bien ce qu’on fait là.
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On sait que la jalousie est humaine,
Que les vrais poètes sont sans haine.
Qu’ils la dénoncent et la condamnent,
Ils passent au dessus de ces tensions qui planent.
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On se décourage à vouloir que tout aille bien,
On recherche les pièces ou bien les liens.
On tourne en rond, on se sent abandonné,
On patiente, on s’isole, jusqu’à être écouté.
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

On revit, on espère, on rêve, à nouveau,
On est là, on lit en silence, ce qui est beau.
On ignore les faux, on reconnait les vrais,
On n’a pas besoin d’un sixième sens, mais…
On n’est pas chez nous,
On n’est pas des fous,
Alors on respecte tout.

ON RESPECTE © Copyright 2016 Sylvie Badi



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 27 votes