Partagez

Le délice de cette Lys, qui s’écoule sur votre doux visage.
N’augure rien qui vaille.
Une tristesse pointé de rage.
Terni tout être de ce village
S’établie et pour demain, une croix entre paysan et le deuxième monde.
Une erreur monumental.
Une muraille….
Une muraille qui établie les différences.
À toi,
À toi de rassemblez les peuples.
À toi d’ouvrir leurs peurs.
De changer leurs coeurs.
Aujourd’hui, la prochaine lune
Ouvrira une porte que toi seul pourra retenir.
Sèche ces pleurs sur ce doux visage.
Et traverse le!



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.71 sur 45 votes