Ligue des Poètes

Site de poésie

Page 2 de 485

Vœux mystiques

Vœux mystiques
Adoucissent la pesanteur
Des souffrances arbitraires,
Meurent les vertus de la rue méchante.

LE TRAIN FOU ……………..par Khadija Elbahar

l’histoire de mon enfant désespéré,qui a préféré la fuite …..au anonyme;et l’enterrement dans la mer des aventures mortels

​ Hommage à tous les papas

Ô ! Pères du monde

Vous êtes nos lumières,

Vous êtes nos savoirs,

Vous êtes notre être,

Vous êtes notre paraître,

Vous êtes la source de la vie,

Vous êtes dans

ENTRE EUROPE ET RUSSIE

C’est la furie des continents
C’est la colère des enfants
C’est la détresse des parents
Qui massacre des innocents…

 » LES ENFANTS DE LA GUERRE. »

Avez vous vu leurs yeux tristes et apeurés, Les enfants de la guerre font mal à regarder, Leur vie est un enfer, eux qui sont des victimes, De la haine qui déchire leur pays, leurs intimes. Ils connaissent l’horreur, sont… Lire la suite →

Halte !

Halte !

L’argent veut être

Au service de l’amour et de la paix,

A hâte d’embrasser la sérénité,

Réfute la stratégie des guerres et haines.

REVIENS-MOI

Ne me laisse pas seul ce soir

Tout seul avec ma peine

Et mon chagrin

Depuis ton départ

Je suis un orphelin

Ta présence me manque

Je suis malheureux…

LES RAISONS D’UN COUPLE

Tu avais des douceurs dans les yeux
Et des fleurs dans les cheveux
J’entendais les rumeurs
Que tu perdais mon cœur…

Sabotage…………….par KHADIJA ELBAHAR

A l’extérieur du palais ……au fond de moi…..j’ai trouvé le monde…..certifié…..et satisfait…..un mélange …..un camouflage……très rusé…..!!!!!!!

Mots disent

Mots disent

Les pauvres

Protestent, leur voix

Est attaquée, saccagée.

JE M’ÉLOIGNE

Comme ce froid qui me gagne
Je recule dans mes retranchements
Comme ses bulles de champagne
Me desserrent la main doucement.
Je m’éloigne…

PETIT MUTIN

Il lui faut rire
Pour être heureuse
Des souvenirs
Rester joyeuse…

Mon chat sauvage

mon chat sauvage ,un chat perdu ;il est resté son abri quand la scie a coupé les arbres de la foret….

l’enfance

Je me rappel trop de mon enfance Souvent nous dérangeons nos parents, Pour rien, par de bruits brouhaha, Pleurais-je, chantais-je tralala, Des injures et mot causant les blessures, Du cœur par nos cries, et même de cassures, Dit-on, transitant la… Lire la suite →

Le travail sous l’unité d’Occident

À quoi sert l’unité africaine à lors que notre peuple continue à être vulnérable tout les jours…

L’égoïsme – ce tout

Que je t’aime,
Sans contrefaçon,
Un peu bohème,
Il me semble que non.

La bête

Sous ses traits,
Indélébiles,
La jouissance,
L’encens,
L’essence,
Du moi…

Les moments poétiques

Quand je m’abîmerai dans l’exil du grand âge,A l’heure où la nuit même enlaidira mon teint,Lorsque pour me frapper chaque fois davantage,Des plus jeunes que moi scelleront leur destin ; Quand les vieux étendards aux claquements fantômesAuront sur le sol… Lire la suite →

Les jours blancs

L’étendue sable neigeuse

Qu’ils sont longs les paysages

Où s’agripper au passage

Ces jours blancs qui s’installent

Ceux où l’on veut avoir à donner

essai nul : le site ne fonctionne plus normalement pour publier

yyyyyyyyyyyyyyyy    r Veuillez noter : Envoi… Total : 3 sur 2 votes

La neige

L’hiver est là,
la nature endormie,
les premiers frimas arrivent,
et ce soir, le ciel ressemble à de l’ouate.

Don de la vie

On dit que la vie est un don.
je dirais plutôt qu’elle est un hasard.
un jour, elle surgit du néant,
et nous fait exister.

Les mots meurent

Un démuni de la terre dort,

Dans la rue,

Il se plie le corps,

L’âme misérable côtoie un froid aigu.

Charme et sensualité

Un jour, j’ai rencontré
le charme et la sensualité
toute vêtue de blanc
drapée dans une robe blanche.

« Anciens poèmes Poèmes récents »

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils