Ligue des Poètes

Page 265 de 456

L’échelle de valeur

Quand Valeur vaut Valeur au regard de l’échelle, Toujours bon à savoir, jaillit une étincelle. Un sage m’a dit : « l’homme est toujours rebelle Refusant de subir les Lois de l’Eternel » Le sage réfléchit, pensant et cogitant, Le… Lire la suite →

Le savoir, le Devoir, le Pouvoir et la Sagesse

On raconte que, jadis, dans un temps lointain, Naquit le Savoir, éternel orphelin D’une vie bien remplie et demeurant sans fin Préparant l’être à vivre en un temps incertain. Si le fameux Savoir, apanage des crétins, Si le pauvre Devoir,… Lire la suite →

L’accent circonflexe

Cherchant dans les méandres d’un vieux vocabulaire, Désirant à modifier et sans vouloir plaire, Les savants mortifiés remuent tout le parterre Et découvrent les accents dont tout est à refaire, Mais le plus important, c’est l’accent circonflexe Qui se veut… Lire la suite →

Ah ! Vous, les Femmes !

Et Dieu créa la femme De la côte de l’homme ! Elle devint une grande dame Et sa tâche est énorme ! Pourquoi a-t-il fallu que l’homme soit incomplet ? Pourquoi a-t-il fallu que l’homme soit important ? Pourquoi Dieu… Lire la suite →

Je vous aime.

Titre : « « Je vous aime » » Quand un enfant vous annonce : « Je vous aime » simplement Sachez que l’innocence Agit … innocemment. Trois pauvres petits mots De la bouche d’un enfant Vous vous sentirez bien… Lire la suite →

Démocratie,Démcratie Equité, Egalité et Fraternité

Titre : Démocratie, Equité, Egalité et Fraternité (en acrostiche) D E M O C R A T I E Dussions-nous nous voir subir l’anathème, Et voir aussi souffrir et mourir ceux qu’on aime ? Malgré les tracas, les ennuis, les… Lire la suite →

MÉANDRES

MÉANDRES.. La brume du néant Recouvre mes rêves D’un voile opaque… La terreur de mes nuits Tisse sa toile invisible.. Le crépuscule Retarde sa venue.. Je me débat Dans les méandres De mes cauchemars C’est une chute Vertigineuse Sur les… Lire la suite →

j’suis vide

Envie de crier, de hurler Regardez- moi Envie même de supplier Parfois J’suis vide Voyez mes yeux Ils n’ont plus d’avenir Une créature de DIEU Qui a envie d’en finir J’suis vide J’peux même pas me consoler En fouillant mes… Lire la suite →

L’éclat de perle

L’éclat de perle *** Dame nature a misé haut Te vêtant d’un éclat si beau Telle Eve émergeant de l’eau Aux frémissements de tout émoi *** Belle à l’aube du paraître Dans un regard venant de naître Sans lettre ou… Lire la suite →

HOMMAGE AUX CHANTEURS

HOMMAGE AUX CHANTEURS… Dès l’enfance, j’entendais « Les compagnons de la chanson » Et son soliste Fred Mella entonnaient « Les trois cloches »… Une voix féminine, Edith, s’élevait jusqu’aux cieux pour… Raconter l’histoire de « Jean-François Nico » ! De cette France de l’après-guerre, un… Lire la suite →

vague espoir

Quand ils dressent leurs voiles au reflux des passeurs Pour greffer des étoiles au cadran de leurs peurs , Quand ils se font voler et leurs fois et leurs bourses … Ils n’ont que des gilets que le vent éclabousse… Lire la suite →

Un sonnet pour ma Drôme

Toi mon berceau , ma Drôme aux multiples visages , Amante du Mistral , du Rhône et de Phébus , Je rêve de lavande in naturalibus , Orphelin de ton rire en d’autres paysages ! Donne -moi sans arrêt tous… Lire la suite →

la femme

O toi la femme de toi naît mon âme de tes douleurs et de ta sueur Je me suis caché en toi pendant neuf mois pour avoir la chance d’être aujourd’hui moi juste trop confiance sans une conséquence mais un… Lire la suite →

juste après la pluie

Juste après le vent vient la pluie puis le beau temps ce jour,on aime minuit On devient malin on fait des câlins c’est notre secret et on fait la paix On oublie tout; tout; on renoue entre nous A notre… Lire la suite →

L’INFINI N’EST PAS MON HORIZON

Comme une feuille verte, Jaunie par le temps, Mon corps vivant Suit cette mort qui l’attend. Un rendez-vous galant, Entre la vie et la mort, Qui anéantit mon présent Et décide de mon sort. Je suis mes pas Qui me… Lire la suite →

Sous l’armure…..un cœur!

Elle reste silencieuse sur le pas de sa vie. Tournant, retournant et forant ses envies. Martelant à grands coups, les portes de sa nuit, qui se vrillent sans cesse, lui donnant le tournis. L’étincelle de ses rêves, lui forge un… Lire la suite →

NE PLEURES PLUS MON P’TIT BOUT………

Tu te sens si petite devant cette ombre immense qui dit que tu mérite la terrible sentence Ton regard innocent et ton sourire figé, une larme qui s’étend au supplice infligé Tes poings qui se serrent ce cri qui ne… Lire la suite →

L’OMBRE D’UN COURANT DIFFERENT

Il existe au pays de mes songes un monde à part, peuplé de mes fantômes délirants et envahissants. Tout au bout du chemin, un manoir, différent en son âme et conscience. Apparition surnaturelle, spectres lumineux, tornade blanche dans l’ombre des… Lire la suite →

Je l’attends

Je l’attends Celui qui m’aimera vraiment Je l’attends Patiemment mais indéfiniment Il entrera dans mon cœur Et y restera pour très longtemps Effacera toute cette douleur Effacera tous mes tourments Le dernier qui y est entrer A foutu un bon… Lire la suite →

L’ABSENCE

L’absence, c’est : Un volet qui bat Une déchirure lorsque le ciel est bas Une feuille de papier griffonnée Une poésie inachevée Un coucher tard la nuit Un regard rieur qui s’enfuit Une envie de tout foutre en l’air Une… Lire la suite →

Sur le chemin du retour

À mes enfants, Michèle, tes rires ont su adoucir mon ton aigri et aidé à retrouver les paroles des chansons de ma jeunesse. Je garde de toi le souvenir impérissable de nos expéditions au Grand lac des Esclaves, cette petite… Lire la suite →

UN CULTE ETRANGE

Ton effluve futile se découvre à mon chemin, Et le souvenir d’être ensemble surgit. Mon Cœur qui bat en aparté s’agrée sans fin Et ton amour par sa romance m’envahit Tel qu’un chant de choriste charitable En plein jardin d’un… Lire la suite →

Je suis fatigué… Fatigué…

Je suis fatigué… Fatigué… Je me sens au centre d’une tempête. J’ai beau regarder de tous les côtés. Rien n’est écrit clairement. Pas plus le passé qui s’embrouille comme un ciel couvert de brume que tout ce qu’il y a… Lire la suite →

Prostation

Le regard vague, je contemple ces bougies, Impuissante, postrée, mon corps reste sans vie. La tristesse m’envahit, mon âme saigne. Mes yeux fixent les flemmes, blêmes sans haine. Seule la lueur éclaire mon royaume. Nul chevalier ne viendra avec son… Lire la suite →

« Anciens poèmes Poèmes récents »

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils