Partagez

Palette automnale

L’été est au bord du trépas, doucement il se meurt
Son ami Soleil, avec un geste purement magistral
Vite peint arbres, taillis et prés en œuvre picturale
Et la caresse zéphyrienne, lui donne plus d’ardeur

Il prépare mélancoliquement un mirifique départ
A sa chère saison bien aimée qu’il fête à sa façon
Mais ce n’est qu’un au revoir elle reviendra la star
Encore plus belle avec tous ces plaisirs furibonds

Pour elle l’automne se vêt de chatoyantes couleurs
Une attrayante peinture au coup de pinceau magique
Où se bousculent avec fierté les rousses mythiques
Épousant une gamme à l’éclat dorée dans le bonheur

Des jaunes-ocre tannés soulignés de bruns à merveille
Faisant rougir les larges feuilles de platane de plaisir
A tomber dans les pommes, frémissantes et vermeilles
Pour se laisser soulever par le doux vent et au sol finir

Avant que l’hiver ne vienne tout balayer avec sa brise
Et se préparer présomptueusement à la belle prise
Pour ensuite se molletonner dans son lourd manteau
Nimbé de sa blancheur écrasant les humbles hameaux

Ginama/SAIFI Zinèbe
le 16/10/2016
Tous droits réservés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 3 votes