Partagez

Nos yeux se sont croisés et nos cœurs embrassés,
Vous veniez des ténèbres et moi de nulle part,
Nous nous sommes souri, vous m’avez enlacée,
Cela était écrit il n’y a pas de hasard.

Dans une nuit sans fin, dans une vie sans rêve,
Les jours, les mois, les ans s’écoulaient doucement,
J’avançais mais sans voir, sans repos et sans trêve,
Rien n’était beau ni laid, la vie tout simplement,
Passait comme les saisons, les moissons, les naissances,
Sans souffrance et sans joie en toute indifférence.

Un rayon de soleil illumine ma nuit,
C’est comme un chant d’amour, une tendre caresse,
Une douce chaleur a réchauffé ma vie,
C’est un enchantement, une grande tendresse.

Vos bras cette prison est pour moi un palace,
Pour nous aimer d’amour, pour goûter nos caresses,
Cet horizon sans fin où il n’y a qu’une place,
Pour nous parler sans mot, pour connaître l’ivresse.

Vous avez pris ma main pour mieux guider mes pas,
Ensemble je voudrais aller vers la lumière,
Ne brisons pas ce lien, je n’y survivrais pas,
Illuminons nos vies, ceci est ma prière.

Un bonheur, un amour a frappé à nos portes,
Ouvrons lui simplement ou que la nuit l’emporte.
Mary Galinié



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes