Partagez

Passion…

Accoudé, au rebord de la fenêtre
Hypnotisé par la perle lune blanche
Les souvenirs de notre dernière nuit
Découpent en noir et blanc le temps
Sur le drap du lit, écran d’amour
Et là, j’attends, je t’attends…..

Tu hantes le rebord de mon Être
Scalpel mon regard de ta peau blanche
Les souvenirs de tes derniers cris
Grisaillent le soir, dentellent le temps
Dans le ciel de lit, envie d’amour
Et là, j’attends, je t’attends…….

Sous le sentinelle lampadaire vient de disparaître
Silhouette nuptial, grande robe blanche
Les souvenirs encore me fuient
Habillent en satin noir, le temps
Dans mes yeux se lit, chagrin d’amour
Et là j’attends, même si tu ne seras plus là,

Je t’attends.

Michel Jetté



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.57 sur 7 votes