Partagez

Cette nuit j’ai encore osé, c’était la pleine lune,
j’ai chevauché Pégase ah oui ! encore lui
Je l’ai chevauché comme une malade….à cru tant qu’à faire
et pourquoi diable aurai – je pris des précautions,
J’étais l’électron libre, j’aimais le sentir vibrer,
juste là,..
Sous ma peau
Oh j’avais l’habitude
De chevaucher l’impossible
Et comme j’étais sans vraie culture
Comme je me targuais
D’être la parfaite autodidacte
Qui s’en fout des critères
Et des rimes imposées
Des normes
Des maitres à penser
Pas par orgueil, non
Juste pour exprimer ce besoin
De Liberté
Loin de moi , l’idée de prétendre
A un quelconque talent
Je m’exprime
Il est vrai, à mes risques et périls
A me retrouver ainsi
le cul par terre
Si souvent
J’aurais bien dû, à force
Retenir la leçon
Mais je n’étais qu’une inculte
Prétentieuse
Qui osait défier
La sagesse des grands poètes
Qui eux au moins
Regardaient Pégase
Ou tenaient comme le dit
Si bien
VICTOR HUGO(le cheval)
La plate – longe
Ou bien d’autres encore
RONSART, MEYNART
BOILEAU, VOLTAIRE
FRIEDRICH SCHILLER
JOSE-MARIA DE HEREDIA
Et tous les autres !
Mais pour le coup
On me trouverait plus que prétentieuse
Et pour l’inculte
Que je suis
On me dirait peut –être
(oh peut être pas comme ça, tout de go)
Ben pour quelqu’un
Qui prétend ne rien savoir
T’en connais du monde !…
Que ne ferait- on pas
Pour faire…sa distinguée
Que pourrai-je répondre
Sinon que j’ai vu tout ça
Sur Internet !
Ah oui ! c’est vrai
Que ferai-je sans toi !….
Non ça c’est la chanson de Jean FERRAT
(poème d’Aragon)
Qui me tourne dans la tête
Oui Internet !…
Cher Internet !…
Qui ouvre les portes
Du MONDE
Aux savants, aux incultes
On y trouve ce que l’on veut !
On a des amis (es) partout
Sans bouger de chez soi
Sans s’investir , surtout
Comme un jeu de rôle
Que l’on s’invente
En présentant son meilleur profil
En se rêvant une vie
Avec une belle image
De vingt ans plus jeune bien sûr
On voyage
Devant son écran
Sans décalage horaire…
Les retards ? les grèves ?
C’est bien loin des préoccupations
Des grands voyageurs !
Au moins ça permet , même sans moyens
D’aller de PARIS à CHICAGO
Ou de PONTAULT-COMBAULT à MILAN
En passant par BERLIN ou ARCACHON
Ou MARSEILLE
Ou peut –être demain
D’aller sur la Lune,
En un clic !
Ah visiter l’Afrique
Sans souffrir de la chaleur….
Bon ! on ne va pas chercher en plus
A savoir si on ne s’entretue pas un peu là -bas…
Ou si les enfants crèvent de faim
On se contente juste
De visiter un pays sans…en sentir les inconvénients
Alors visiter les musées virtuellement
Sans la queue des interminables
Files d’attente … Le pied quoi !
Sans odeur, sans saveur
Dans son lit aseptisé
Juste par écran interposé
Ultime barrière de sécurité
Entre le monde du réel
Et le beau , le virtuel
Mais c’est mieux que rien …non ?
Mais combien ? surfent
Sur cette vague…
Ö COMBIEN FASCINANTE
Sans protection aucune ?
L’apprentissage de la sexualité
Par la vision de bons films pornos….
Réservés aux adultes….
Si !… c’est indiqué d’ailleurs…
Oh parents bien intentionnés !
Faites quand même « gaffe »
A vos bambins
Doués bien avant l’âge
Ils n’ont pas besoin de longues explications…
Eux
Ils absorbent tout,
Tout ce qui passe à leur portée,
Que nous , les Adultes ou… du moins
Qui prétendons l’être
Laissons à leur portée…
De petites éponges …
Aux neurones toutes neuves
A qui on ouvre le MONDE,
Un MONDE sans frontière
Avec la même inconscience
Que moi quand je prétends
Dompter le fier étalon ailé
A la robe immaculée
PEGASE
Quoique !….un jour j’y arriverai
Peut être
Tiens ! des vers ?
Un ?j’en ai fait plusieurs dans ce texte ? …j’y arrive ?
Vous croyez ?
Non décidément, moi…
Je m’en fous des vers
J’aime pas les barrières
Mais que ferais – je avec un virus ?
Juste ciel !
Ah oui ! je sais
Appeler un petit prodige
Féminin ou masculin….
Et c’est par ordre alphabétique….
Je précise….
Qui me dirait…..ben c’est quoi
Que tu regardais là !….
Elle(il) ne me demanderait
Même pas mes mots de passe
Elle(il) irait droit au cœur de mon disque dur
T’inquiète je te « reformate »
Voilà ,mamie, ou comme vous voulez…
Pépère , mémère…
Je vous laisse le choix !
Je t’ai sauvé la mémoire (ou pas)
J’ai tout récupéré tes dossiers
Vous aurez peut- être droit
A un petit sourire de sa part
Qui en dira long, si long…
Et vous irez vous cacher dans le trou
De la souris
Dont elles(ils) ne se servent même plus
Parce que soudain, vous comprendrez enfin
Quand vos vieilles neurones fatiguées
Consentiront à se remettre en ordre
Enfin !…ce qu’il en reste
Que vous êtes plus nu(e)
Que le vers (que t’es même pas fichu de faire…
La la lère….)là je parle pour moi…
Devant le(la) choisissez
Petit(e) prodige que vous vouliez protéger…
Et qui dira peut être
T’inquiète ! je gère
Quand tu sais pas tu m’appelles !….
Et c’était pas grand-chose !…
En fait….
Il faut arrêter là !
En plus de passer pour une
Vieille « ringarde » ou même une vieille « réac »
Les bien- pensants…..pourraient penser
Que je me shoote…
Rassurez- vous !
Le jour se lève…..sur ma peine(non ça c’est la chanson)
Non, la source est tarie
La lune , la belle
La grosse, la pleine
Est partie
J’ai l’habitude
C’est pas de ma faute
Si elle ne me laisse pas dormir
Alors j’enfourche PEGASE
JE GRIBOUILLE
JE FAIS DES CHOSES
QUE NE FONT PAS LES …
« DANS LA NORME »
00060319-1©2016 CopyrightDepot.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.76 sur 17 votes