Partagez

Petite princesse , petit prince

Vos cheveux ondoyants
Dans le souffle des Alizés
Votre regard mordoré ou noir de jais
Soleil chaud comme les braises
Votre peau ambrée
Votre rythme inné

Soyez fiers de votre métissage

Des mots cruels
Exprimés au naturel
Par inconscience ou jalousie
On vous reluque
On vous insulte
On vous bannit

Vous êtes loin de votre rivage

Laissez ces pauvres gens
Ils sont pauvres assurément
Ne pas connaître la différence
N’être que méfiance
Est l’apanage des gens bêtes
Gardez haute votre tête

Vos ancêtres ont fait le gage

D’arriver à casser les clivages
D’accéder aux apprentissages
De réussir ce métissage
De passer outre la défiance
De nouer de belles alliances
Pour rendre heureuse votre Enfance

Par ces mots je m’engage
Car la bêtise m’enrage
Et je défend le métissage

&gp/22/03/2017-TTDR©P.Evelyne



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.82 sur 22 votes