Partagez

Il pleure des larmes de silence
Sur les pavés de circonstances
Il pleure aussi larmes de joie
Que ce soit pour vous ou pour moi.

Dans les sous-bois de la jeunesse
Tant de souvenirs de tristesse,
Au jardin de l’outrecuidance
Des roses au parfum d’innocence.

Sur le parchemin de la vie
S’inscrivent des souvenirs en gris
Ceux qui ont défié l’espérance
Des rêves bénis de l’enfance.

Il pleure aussi larmes de pluie
Sur les rêves, rêves interdits
Au tourbillon de nos amours
Résonnent les chants de troubadours.

Il pleure encore larmes de diamant
Pour ceux qui ne sont plus vivants
Dans le ciel bleu de nos soupirs
Reste encore tant de choses à dire.

Tous droits protégés@Marie-Hélène
poème extrait de mon blog « mon coeur en poésie »



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.77 sur 13 votes