Partagez

Plume tendresse!

Plume.png

Dès l’aube, empressé 

je rejoins mon écran !

Car je te sais passée là  

Et ce bien avant moi


Tu y auras encore déposé 

Un très beau poème 

Des vers qui parfument 

Comme ces thèmes!


« Loin des anathèmes

Le monde se débat

L’on ne peut lui dire

Ce qu’est le combat »


Dès l’aube vois-tu, 

J’effeuille, je cueille 

Tous mes écrits ! 

Car ils sont pour nous 

De belles leçons de vie


Puis je les retranscrits

Avec patience et envie

Tu sais celles aussi

Prises en nos puits


Filtrant cette eau limpide 

Par cet amourachement 

Que tu détenais Sylphide *

Et moi bien trop prudent


Pour acheter de l’amour 

à tous les fossoyeurs 

A ceux qui ne connaissent

Rien de plus que le déni !


Nous vivons en un monde 

au bords de l’agonie 

Toi tu la traduit 

devant un tribunal de l’ironie


Car tu sais qu’il existe 

encore des âmes sensibles 

Qui sont prêtes à semer 

Les graines indivisibles !


De cette nouvelle ère, 

que tu dessines pour tous 

De ces jours prometteurs

Dont tu détiens les clefs 


Je te sais amoureuse

Moi bien imprudent

« Âme hasarder  ainsi!

Sur les rimes d’ici


• • •/» • •

Thierry Titiyab Malet (le 5 février 2016) 

*Les sylphes (« sylphides» au féminin) sont des esprits de l’air fictifs. Ils sont décrits comme des élémentaires de l’air par Paracelse. Le terme vient du latin sylphus qui signifie « génie ». Les sylphes proviennent des mythologies gauloise, celte et germanique.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.12 sur 106 votes