Partagez

Plus éphémère, ami, qu’un vil flocon de neige
Qui, du ciel jusqu’au sol, aussitôt a fondu,
Nos regards, seulement un temps, ont défendu
Les battements du cœur de son propre manège

Jamais rien n’y fit, ni Diable ni mège,
Arrêter la machine est un défi tendu,
Autant que d’accepter que doit être rendu
À l’instant, le présent, fugace privilège…

Soudain à la fenêtre, où j’oublie entre-temps
L’état de mon esprit riant de ses serments
(Souffrance abominable, ô cruelle ironie),

J’aperçois, dans la poisse engendrée à foison,
Une horde, dehors, de gens dont le génie
Consiste à se hisser en tête, sans raison.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
1 sur 1 votes