Partagez

Qu’ adviendrait-il de moi
si un jour tu devais partir,
toi qui tant et tant de fois
mon coeur,a su faire frémir.

Qu’adviendrait-il de moi
si tu devais un jour courir,
une autre jolie fille que moi
non,non, ne veux pas souffrir.

Et seule que serais-je moi
si tu devais sans aviser, mourir,
sans force non, je ne peux pas
t’imaginer à la vie, ne plus sourire.

Non un instant je ne veux pas
perdre la raison, penser à tout cela
et lors un beau jour, tu me reviendras
mon grand et bel amour, je m’offrirai à toi.

Pour encore et toujours te prouver
que plus fort que tout est l’amour,
éternel et si beau qui a nos coeurs lies
si tendrement et nos âmes pour toujours.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes