Partagez

                               Pourquoi (sonnet sur deux rimes)


  Dans son égarement s’enfuit sa quiétude ;

  En un cumulus gris, une sombre douleur ;

  L’homme en cherchant toujours plus loin le grand bonheur,

  Alors que la nature offre la plénitude.


   Tuer un mal malin, liant l’incertitude !

  Pourquoi ambitionner, ce rêve sans valeur ?

  Offrir son amitié sentiment en couleur,

  Ce plaisir de donner nous chambre en amplitude.


  Pourquoi donc conquérir un destin enjôleur ? 

  Le temps aboutissant alors la lassitude,

  Ouvrant le cœur en deux, avenir sans chaleur !  


  Un sourire enfantin, brodé de gratitude.

  Tendresse d’une main, miroir antidouleur ; 

  Que cherche une chimère en frêle certitude.


                 Béatrice Montagnac 


  Bonjour ce poème reviendra la semaine prochaine en version (sonnet lozérien)    

 Mes amitiés Béa

   



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.92 sur 51 votes