Partagez

Prière

Vous m’avez cloitrée dans une tour d’ivoire
Et m’avez bâillonnée pour m’empêcher de voir
Ce que mes yeux scrutaient depuis autant de temps
Votre sourire et vos rires que j’aimais tant
Désormais enchaînée à mes vieux souvenirs
Il ne me reste qu’à inventer l’avenir
Que le temps restreindra jusqu’à l’étranglement
Comme complice d’un sinistre arrangement
Vous m’avez pris mes rêves et mes illusions
Et me sanglez pour affirmer ma punition
Dites moi si j’ai péché ou vous ai déçu
J’ai pourtant redonné ce que j’avais reçu
Je vois ai même offert mon cœur ravaudé
Mon cœur qui avait souffert de tant vous aimer
Et vous l’avez méprisé chassé et honni
Afin de mieux vous gorger de mon agonie
Puisque ma prière ne peut vous parvenir
Au risque de vous fâcher laissez- moi mourir



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes