Partagez

L’ombre du soir descend,
et monte
vers les cieux l’encens des temples.
L’encens
de toute ces âmes
qui se sont inclinées dignement.
L’encens
de tous ces cœurs qui se sont affaissés lâchement.
L’encens
de tous ces encens qui se mêlent incessamment.
L’encens
de pauvres gens trahirent par leurs sentiments.
Sentiments
qui nous rongent et nous mentent.
Sentiments
qui nous tiennent captifs languissants.
Sentiments
qui montent
tel l’encens vers des cœurs aimants.
Sentiments de nos printemps
bénis d’encens.
L’encens
de tous les sentiments
réduite en cendres.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes