Partagez

Textes enfouis dans le silence des sables. Scarification à même la peau du monde. Incision des mots dans le bois, dans les os d’un cheval mort ou le buffle noir des savanes. Les prophètes avec moi de leurs doigts tremblants sous la dictée du dieu. Brise les tables de pierre ! Que partout de la terre le silence lave l’ordure des impies. Comme une bave céleste je veux entendre une fois de plus le sacre des printemps. Qu’un homme se lève, qu’il gratte de ses ongles une terre lointaine et que le mystère demeure .
Donne nous, un chant d’amour aux profondeurs de tes yeux.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
2.5 sur 2 votes