Partagez

Je déforme mon ombre
Pour rentrer dans mon corps,
A la recherche de l’autre,
A la recherche de celui
Qui vit en moi
Et qui ne me quitte pas.
Je fuis et mes pas
Se font de plus en plus étroits.
Le temps fuit, fuit…
Le temps n’attend pas,
Et mon ombre suit.
Le temps brûle la vie.
Le temps brûle la mort…
Je me retrouve dans le temps mort.
Le temps mort se retrouve
Dans mon ombre,
Mon ombre,
C’est l’autre qui vit en moi.
Mon ombre,
C’est l’autre qui ne me quitte pas.
Je voudrai disparaître,
Quand mon ombre disparaît
Quand le soleil disparaît…

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 9 votes