Partagez

(Hommage aux Mamans des victimes d’attentats)

Yeux injectés de sang,
Du sang de son enfant
La Maman crucifiée
S’égare dans le néant.

Du fond de ses entrailles
Elle crie sa colère
Outrancier est le poids
Elle étouffe, manque d’air.

Armes lourdes aux bras,
Ces monstres sanguinaires
Ont touché en plein cœur
L’amour de cette mère.

Des flots de larmes coulent
Entrainant les souvenirs
Du bébé à l’enfant,
Sa mémoire chavire.

Alors la Maman pleure
Brisée de désespoir
Amputée, épuisée
Elle le cherche du regard.

Ô toi qui fus pour elle
Sa fierté son orgueil
Elle ne peut se résoudre
De toi porter le deuil.

Alors elle crie au ciel, unique spectateur
Hurlements déchirants
Crevant l’épaisse couche
De nuages sanglants.

Elle se sent défaillir,
Sous ce fardeau de peine,
Qui entrave ses membres
L’entourant de ses chaînes.

Elle serre sur son cœur,
Prostrée anéantie,
Juste ce qui reste de lui,
Ultime photographie.

En ce jour maudit
Fracassée de douleur
Après vaste carnage,
La pauvre Maman pleure.

Marie-Hélène COPPA



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.67 sur 3 votes