Partagez

                                     Quarante ans déjà (sonnet Curtal) forme Marotique 


 Oh quarante ans déjà, nous quittait le grand Brel,

Une voix s’est éteinte, elle est inoubliable ; 

La vie il la chantait, d’un air franc naturel.


Toujours en mouvement, son jargon corporel,

Un visage éloquent, ce monde pitoyable ;

On s’en rappelle encor, Brel est intemporel.


De «on a que l’amour», en passant par «Bruxelles»,

À «ne me quitte pas», les chansons éternelles,

Du grand Brel.


Un acteur, un chanteur, tourmenté, dans son âme,

Sur scène un fou chantant au-delà de sa flamme ;  

L’ami Brel.


                             Béatrice Montagnac 

 



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 19 votes