Partagez

Ô belle inconnue au sourire déchirant
Ton image me pourchasse jusqu’au seuil de ma porte
Comme une hache qui fuit son vaillant bûcheron
Je t’ai quittée sans un mot, que le ciel m’emporte

Jusqu’au seuil de ma porte ton sourire me pourchasse
Sans un mot, en silence, je continue à t’aimer
Ô belle inconnue au corps débordant de grâce
Que le ciel m’emporte, je t’ai perdue à jamais

Et cette mélodie coincée dans ma gorge
Que le ciel m’emporte, pour toi composée
Essoufflée sur ma langue, traîtrise qui me ronge
Se désole mon cœur pour la peine causée

Coincée dans ma gorge, que le ciel m’emporte
Douce mélodie pour toi composée
Un élan sans voix tel une feuille morte
De grosse grêle et boue grasse salement arrosée

Ô belle inconnue au corps débordant de grâce
Que le ciel m’emporte, perdue à jamais
Pardonne à mon cœur sa sotte disgrâce
En silence, sans un mot, il continue à t’aimer



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.83 sur 6 votes