Partagez

Qui cherche le repos en vous arbres pieux, 

Le trouve. – Oh, je le cherche ! Endroits religieux !

Bosquets pleins de silence et d’ombres je vous aime !

Et vous, souffles d’air pur que la brise parsème, 

Je vous chéris. – Seuils noirs aux branches des buissons,

Respectueusement, j’écoute vos chansons !

Que dit l’oiseau perché sur un rameau qui tremble ? 

Il chante la nature apaisante, il me semble.

La forêt, sœur aimante au grand cœur innocent, 

Apaise le vieillard, l’homme, l’adolescent, 

Le petit enfant triste et la femme morose, 

En elle, chacun cueille et le calme et la rose !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 9 votes