Partagez

RÉALITÉS DE LA VIE

Souffrir par maladie,
Rêver au paradis,
Sortir de son brouillard
Mais se sentir vieillard.

Travailler pour survivre
La retraite nous délivre
Trois repas sur la table
Pour des gens, une variable.

Cela augmente partout
Et les pauvres, surtout
Manquent de nourriture,
Crèvent de faim, sans toiture.

Catastrophes naturelles,
Des guerres causent de querelles,
Politiciens malades
Détruisant des peuplades.

Des nouvelles très mauvaises
Me causant un malaise.
Des images émouvantes
Causant de l’épouvante.

On parle de fin du monde
Vivons à la seconde
Apprécions chaque instant
Et soyons résistants.

Écrire pour dénoncer
Mais ne pas renoncer
À sa vie, ses valeurs
Acceptant nos malheurs.

Vivre un jour à la fois
Très difficile parfois.
L’anxiété et l’angoisse
Viennent augmenter la poisse.

Des amitiés se forment
Voilà une aide énorme.
La solitude peut nuire
En groupe on peut construire.

Excusez ce poème,
Mon quatre-cent cinquantième.
Je vous présente ici
Un réel très précis.

Pas tellement beau à voir,
Inscrit dans notre histoire,
Il faut changer ce monde,
Enrichir le tiers-monde.

La santé, un présent,
Un calme bienfaisant,
Douce sécurité,
Aide aux réalités.

Vous aimez les écrits
Sur l’amour qui fleurit
Mais aujourd’hui j’aborde
Des sujets de discordes.

Entendez-vous mes cris ?
Des pays ont écrit,
Liberté d’expression
Pour des dénonciations.

Beaucoup de gens constatent,
Et d’une façon adroite,
Demandent des démissions,
Suite aux constatations.

Pour une fois je m’en mêle
En étant très formelle :
Monsieur Thrump, président,
Vous êtes trop imprudent…

TRAVAILLONS POUR LA PAIX.

Louise Hudon, poétesse au Canada
Tous droits réservés
27 septembre 2017

Image google.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.8 sur 5 votes