Partagez

Pensive jusqu’à n’en plus finir
De voir son corps doucement maigrir
Tous ces kilos si superflus
Que lentement, elle ne sent plus

Rêveuse jusqu’à n’en plus savoir
D’imaginer déjà le soir
Où planeront les sentiments
Dans les doux bras de son amant

Aimante jusqu’à n’en plus y croire
Tendresse jusqu’à n’en plus pouvoir
Du p’tit régime de désespoir
En sortira l’amour d’un soir…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes