Partagez

 » REMORD DU MORT  »

En complément des écrits que tu lis ou que tu dictes,
Discours ou rédaction, mémoires ou pensées
Les mots s’entrecroisent pour s’écrire avec de petites lettres
Insuffisantes alors pour guérir toutes nos maladies
Il te faut bien mériter l’équivoque de l’esprit
Qui te souligne les mots et te dessine des faits
Que tu peux oublier, toi, dont il a été négligé
De te consulter d’abord avant de décider.

Rappelle-toi que durant la vie
Tu n’auras de peut-être que lorsque tu auras vécu
Ce que tu auras voulu et qui n’a pas été
Te pourchassera jusqu’à l’éternité
Pendant que sommeille-la mort
Tu dois te défouler en méritant ton sort
Qui est de vivre dans une société de forts
Ou tu dois faire passer le message qui te hante
Avant de rendre, toujours digne pourtant, le dernier soupir.
Pour cela l’accalmie doit te révéler
Que chaque mot que tu lis possède un double sens
Car ton vocabulaire n’est pas assez fourni
C’est à peu près comme de dire : « je vous déteste »
Comme on peut détester un membre de sa famille
Et de dire je t’aime à un élément armé.

Le tout de ce qui diffère, c’est de dire le matin
Lorsque tu restes endormi et que le soleil s’est levé
Bonne nuit « ami très cher » à ton pire ennemi
Que tu trouves allongé dans ton lit, à tes côtes.
Très souvent tu dors même si tu marches
Et que tu te crois éveiller.

Les jours devant toi, dansent,
Vois comme ils avancent
Vision de l’enfance, il faut interpréter
A toutes fins utiles si tu le mérites
Je t’offre une boussole, faite sur du papier
Je t’offre ma bonne étoile pour toute compagnie
Selon le but suprême pour savoir comment y aller
Va…..Va…..avance vers ton objectif
Ecrit et cesse de parler.
Car les paroles s’en vont et les écrits restent
Oui les hommes de paroles s’en vont
Et par leurs écrits ils restent…………..
AINSI J’AI DIT AVANT DE MOURIR.

Nordine CHABANE.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes