Partagez

Je ne reconnais plus le chant des oiseaux.
Il me semble que j’entends,
Le cri d’un enfant,
Seul, affamé et mourant.
Je ne reconnais plus l’odeur des roses.
Il me semble que je sens,
L’odeur du sang,
Répandu dans les champs.
Je ne reconnais plus la vie.
Il me semble que le temps,
A brûlé les ans,
de tous les vivants.
Mais l’amour existe,
Et l’espoir persiste,
Pour que la vie renaisse,
De ses cendres tristes.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes