Partagez

Renaître…

Enfin renaître de ses cendres
Dans un souffle qui engendre
La vie emportée, la vie lassée
Enfin reposée, là, s’est relevée.

Autant fatiguée, autant délaissée
La vie usée, blessée, fêlée, reniée
S’était fracassée au gré des écueils
Lente agonie, de ses envies, le deuil.

Tempêtes effacées, chassée la bise
Repartir, bien sûr, murmure la brise
Retrouver les désirs, en soi ancrés
Les dons que la vie nous a donnés.

La vie est belle, plus que l’existence
Faite de retrouvailles et d’évidences
Elle est parfois combat, faite d’aléas
Il faut regarder, ouverts sont les bras.

Ne plus se cacher, pouvoir s’exprimer
Se libérer, vivre, et ne plus s’absenter
Prendre et recevoir, donner et vouloir
A tout cela, je sais que tu vas y croire.

Ecartés, balayés, doutes et tourments
Tu me reviens avec tes vrais sentiments
Guéri, vis, vis, chacune de tes heures
De te voir ainsi, est pour moi le bonheur.

Je me suis inquiétée mais j’ai espéré
Que bientôt tu irais, que tu reviendrais
Et je t’aperçois te baladant dans ma vie
Crois en toi, n’oublie pas, toi mon ami.

Nous nous croiserons au gré de la vie
L’amitié demeurera une belle alchimie
Elle restera vivante et ne pourra périr
Merci pour la joie, reçois mon sourire…

Pascale Mège-Monier
Le 07/06/2017
Texte protégé
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 10 votes