Partagez

Répit

Avant que de devenir vieille
Avant que la mort ne m’ensommeille
Je veux noyer dans l’encre ma peine
De n’avoir pas su être sereine

Je tracerai des lettres rondes
Pour signifier ma douleur profonde
Et avec les pleins puis les déliés
J’inscrirai qu’on m’avait oubliée

Je ponctuerai de points et virgules
La confession du mal qui me brûle
J’irai quand il faudra à la ligne
Pour dire que je restais souvent digne

Pour l’amour j’ouvrirai les guillemets
En rappelant de l’ennui les sommets
Et je fermerai la parenthèse
Sur les lendemains qui me pèsent



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.2 sur 5 votes