Partagez

Sur les ailes du vent, dans les rayons du soir,
Le souvenir de toi est revenu s’asseoir.
Sur la trame du rêve, en cette nuit profonde
Tu me tenais la main, m’invitant à ta ronde,

Et nous dansions tous deux au rythme de nos cœurs
Qu’une étoile soudain faisait naître, rieurs.
Portés au firmament dans cette folle ivresse,
Nous inventions l’amour en tournoyant sans cesse.

Nous nous sommes aimés aux violons du ciel
Dans le parfum sucré velouté d’essentiel,
Où le monde flottant gravitait en silence,
Nos regards enivrés sur l’océan immense.

Le matin est venu habiter ma raison
Apportant avec lui, comme une guérison..
Sous ma lèvre à jamais j’ai le goût de tes lèvres
La douceur des baisers dont déjà tu me sèvres.

Mon cœur qui se languit tout au long de ces jours,
Use à chaque moment le charme des retours.
L’hiver saigne l’espoir, je regarde l’espace :
Une étoile filante en exhale la trace…

Edith Piotrowski (L’encre Rouge)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes