Partagez

Dans un bruissement d’ailes
Il vient à se poser
Au creux de son épaule
Ô rêve insensé.

Il se pose un instant
Sur appâts de velours
Au doux charme envoûtant
Ô rêve de l’amour.

Il écarte ses ailes
Sur ses cuisses gourmandes
Douces sont ses caresses
Ô rêve au goût d’amande.

Troublée par le désir
La femme s’abandonne
Extase et volupté
Ô doux rêve comblé.

tous droits protégés©Marie-Hélène Coppa
(publié dans le recueil « Et Sens de Femme »



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 12 votes