Partagez

Reveries d’un instant, d’une heure, d’un jour,
Il me prend l’envie de vous dire bonjour,
A la lumière du matin ou du soir l’abat-jour.

Oh! vous! dans ma vie, impassible voyage,
Qu’avez vous je vous prie sinon pas de bagages?
Reveries de mon cœur, un seul air de partage.

Il fait jour, il fait nuit, qu’importe rêveries,
Sur tes ailes, éblouie, c’ est là que je voyage,
Dans le bleu, dans le gris qu’importe féeries.

Lorsque le vent d’hiver ou l’orage fait rage,
Rien ne peut m’isoler de mon nuage,
Puisque mon cœur depuis toujours voyage.

Sans argent, sans encombre que l’image,
Des visages connus ou bien d’autres rivages,
Mon nom est inconnu de tous les bavardages.

Rêverie où es-tu ? sais tu que je souris?
Aux sillages, aux villages, parfois même aux orties,
Nul besoin d’être vêtue de blanc pour mes sorties.

Reveries rime aussi avec armoiries,
Combien de batailles et de joies aussi,
Pour un parcours parsemé de rêveries …

Reveries faites partie de ma vie,
Qu’elles soient sombres ou lumière, que m’importe ma vie,
Je ne peux vivre sans vous rêveries …
Mary Galinié.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes