Partagez

ROUTE DES LAVES (PERCEVAL)

J’allais. Tu m’aiguillais. Les lèvres du volcan
Brûlaient tuméfiées. (L’odeur de ton sang coule !
Vers l’Océan ! Un fils hurle dessous la lave !)
La confiture est noire où les pentes tremblaient !
(Trop d’alcool et de mort dans ce verre brisé !)

Sainte-Rose après Anne proposait ses chas.
(Dans les bois ! batterie déchargée ! Lou, y es –tu ?!
Je fais passer la règle avant que vous partiez !)
Mon bel enfant naissait dans un col à Grand anse.
(L’aromathérapie de tous ces filaos !)

Ô je fus comme fou ! Mon fils-lipogramme
Ocarine sa peine ! (Le cristallin des lames
Rayonnait sur la mer. Souvent nous oubliâmes
La facture de gaz et d’électricité.)
L’église des enfants vomit sur la cité.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes