Partagez

Sac à main Addict

Le sac à main est à la femme
Ce qu’est au chevalier son oriflamme
Le prolongement de leurs identités
Où elle entasse pêle-mêle son intimité

Sa maison portative face aux imprévus
Pour se rassurer, ne pas être prise au dépourvu
Elle l’idéalise en coquille d’escargot
Où elle rangera tous ses égos

Pouvoir se lover dedans, ne faire plus qu’un
Protégée, hors de portée des requins
Avoir sa vie, ses secrets sous la main
Son cocon dans ce monde inhumain

Au gré des saisons ou de l’humeur
Il change de forme ou de couleur
Il finit assez souvent sa vie au fond d’un placard
Ayant des scrupules à le jeter dans un container blafard

Mais il est parfois bien lourd à porter
Car c’est aussi vos peurs que vous emportez
Allez-y Madame, videz votre sac
Et les soucis partiront avec le ressac

Qui soutient l’autre à bout de bras ?
De qui l’autre est il l’apparat ???

Gael Schmidt – Tous droits réservés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.91 sur 11 votes