Partagez

Salut à toi poète inconnu, que j’ai toujours connu,
Toi dont le cœur est grand, et dont les mots apaisent,
Toi le Poète, qui écrit pour la paix,
Toi l’Homme de parole, que je lis très émue.

Toi le soldat veillant sur toutes les libertés,
Toi qui forges les mots, fils de l’humanité
Tu chantes l’histoire, contrastant l’ironie,
Te désolant de voir le sort de la patrie.

Te découvrais-je encore, dans ces vers partagés ?
Où tu chantes l’injustice de ce monde ici-bas,
Où tu incites les êtres à avancer unis,
Étant tous faits pour être – Frères de là-bas.

J’ose encore espérer, que la chance peut être,
Que le miracle existe, même dans ce monde si mal,
Où les humains se bouffent, noyé dans le mal d’être,
Et la vie devenue, un souffle infernal.

Je vais lever mon verre pour un monde meilleur,
Où les mots de poètes fleuriront dans chaque coin,
Les vers seront chantés à notre grand bonheur
Laissant régner l’amour, effaçant les émois.

Ana Lina
Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes