Partagez

SAULE DE L’AMOUR .
Un écran géant en cinémascospe…Un titre : « Saule de l’amour » et une bande annonce : Que la poésie cristallisée sonne de part le monde ! Le film tourne en 3 D (en 3 dimensions ) …Je suis l’actrice dans ce décor de mon enfance ,de mon adolescence de mon début de vie de femme où les saules pleureurs* me saluent sans pleur ni peur .Je suis avec toute ma fratrie ,cousins et cousines dans une belle allée de nos jeux d’enfants :
C’est un jet de vie retombant en pluie avec le saule pleureur comme balançoire et ses grandes tiges très flexibles agrémentent les ourlets de nos jupes en métamorphose de robes de princesse…Un véritable royaume…Un palais de verdure avec les reflets des saules pleureurs doux et rieurs dans cette mare à l’eau claire .
Et soudain une catastrophe …Je suis emportée dans ce cyclone nommé Génie*,tous les dômes sont détrônés , les troncs écartelés …Un seul résiste dans cette allée !
Et je tournoie avec le vent en tourbillon , je suis avec mon amoureux sous ce saule centenaire ,
Il plonge sur nous ses tresses de tristesse ,car la solitude a brisé son allégresse .La pellicule grésille , toute la salle vibre : l’arbre s’élève vers le soleil et il se marie en bruine à l’arc -en ciel ! Accompagnée du pleur de la guitare de mon amant , je mets en avant mon art oratoire pour captiver mon saule d’amour et je déclame de toute mon âme et avec beaucoup d’emphase je l’implore , je le supplie , il ne mourra pas solitaire : Car son parapluie d’amour est une protection pour les amants :

Ô Saule ! Tu es mon imagination érotique
Tes feuilles frissonnent féeriques
Tu es pleureur mais de nos étreintes sublimes
Tu souris de toutes nos caresses sans abîme .

Robe et chemise accrochées à ta branche puissante
Remplie d’ardeur devant tes ramures à la nuit tombante ;
Feutrés dans ce tendre lieu sont tes pleurs
Par nos soupirs en sol mineur.

Dans tes rameaux, le ruissellement du vent
Me ramène à un doux entendement !
Ô ma muse ! Tu as disparu

Dans ce coeur fleuri jamais nu
Car tu ne pourras jamais effacer
Cette sensation frémissante de beauté .

Le saule de ma vie d’avant , cet arbre de mes amours , une promesse de le rendre éternel car mes vers ne sont pas rebelles ! Et quand je mourrai , ne pleurez surtout pas ,mettez mes reliques sous un saule ,ses branches larmoyantes me feront plus légère lors de mes survols !
Et une bande -son proclame la fin de la projection : » Saule de l’amour : Que la poésie cristallisée sonne de part le monde !  »

LUCYE RAYE 30 septembre 2017
*Génie cyclone dévastateur à La Réunion 974 le 28 février 1962
* Mes saules pleureurs » du 29 septembre 2016 ( poésie modifiée pour ce mixage).



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.84 sur 49 votes