Partagez

Savoir sauver la face derrière son sourire,

J’ai appris à le faire, c’est un dur exercice,

Mais à quoi bon montrer notre grande tristesse,

Quand on doit être fort face à l’autre en détresse .


L’autre, celui qu’on aime et qui touche le fond,

Lorsque la vie s’acharne à détruire son cœur,

Depuis que son enfant habite dans un cercueil,

Se lever chaque jour et vivre la douleur.


Savoir sauver la face et maquiller son cœur,

Protéger ceux qu’on aime, préserver leur bonheur,

S’écrouler quelquefois à huis clos  de chagrin,

Savoir sauver la face , très tôt le lendemain.


Je n’ai pas su pourtant être à la hauteur,

Puisque celui que j’aime m’a hurlé sa douleur,

Sa rage, son désespoir dans l’agressivité ,

N’ai pu sauver la face et je m’en suis allée.


Savoir sauver la face, chacun a son fardeau,

Vivre debout encore, je refuse à genou,

Pour connaître bientôt des moments de douceur,

Dépasser la détresse pour le goût du bonheur.

Mary.




Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.68 sur 19 votes