Partagez

Secret cosmique

Le jour se lève péniblement,
Il faut qu’il parte rapidement
Car de la nuit, il est l’amant

Nul ne doit connaître cette céleste liaison
Voyageurs clandestins de cette secrète cargaison
Car leur amour et nous, n’aurions plus d’horizons

Les voir ensemble serait catastrophique
Imaginez un peu le désordre cosmique !
Cela bouleverserait trop notre rythmique

Les temps intimement entremêlés, quel embrouillamini !
Paradis obscur ou Enfer illuminé, aux lueurs indéfinies
Plutôt un morne purgatoire, non à cette uniforme cacophonie

Cette rencontre était matériellement impossible
Mais une éclipse de lune a de manière ostensible
Provoqué le mélange de ces deux âmes sensibles

Depuis, au crépuscule, il arrive en catimini
Et, à l’aurore, du douillet couchage il est banni
Dissimulés, seuls dans les ténèbres réunis

La journée, elle se prélasse
Elle se cache, reste à sa place
En attendant qu’enfin il l’enlace

Elle patiente, des étoiles dans les yeux
Diamants scintillants dans le noir, silencieux
Il s’allongera sur elle, et partiront dans les cieux…

Gael Schmidt – Tous droits réservés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 10 votes