Partagez

J’ai laissé choir sur le plancher
Ma robe blanche en organdi
Pour dans tes bras me réfugier
Et tendrement y faire mon nid

Sentir tes mains me caresser
Plonger dans mes cheveux défaits
Laisser sur mon corps leur empreinte
Et sur mes lèvres tes baisers.

M’abandonner à ce délice
De ton corps adulant le mien
Quand tes doigts font comme une esquisse
De la cambrure de mes reins.

Mettre en exergue ta puissance
Aduler ta virilité
Et simplement dans le silence
S’unir dans la félicité.
Danièle Labranche



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes