Partagez

Serre-moi dans l’espace intact, rien ne retient
L’eau de faire surface, apaise la folie !
Suis mon désir fugace à l’emprise accomplie
Sans sourcil et sans fard, directe, comme il vient !

Baladons-nous, bavards baveux, qu’on sache bien
Comme nos deux destins sont une seule vie,
Complainte violente, intense, qu’on envie,
Supportant même un vice entretenu pour rien.

Donne-moi du délire et de la gentillesse
Effleure de ton flux tous mes faux en déesse,
Que jamais plus ne soit notre inné défouloir…

Mais telle la caresse esclave de ton ventre,
Pour me ramentevoir de l’ancien foutoir,
Qu’exultent les délits fomentés en mon antre… !

Fabien Meyer – Serre-moi dans l’espace intact
image: deviantart



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 6 votes