Partagez

Si j’avais des pouvoirs magiques,
Je transformerais le mensonge en vérité,
J’effacerais la maladie et donnerais la santé,

Si la colère ne pouvait exister,
Je voudrais des tempêtes de joie de vivre,
Des tornades d’amour et des pluies de baisers,
Je voudrais des éclairs de tendresse…

Si la guerre ne pouvait exister,
Je voudrais réunir le monde entier
Et qu’il soit épris de fraternité,
Construire une seule et grande famille : Celle de l’Humanité.

Si l’on ne pouvait discriminer,
Je voudrais que la différence soit acceptée,
Que l’on s’enrichisse de ce monde varié.

Que l’on soit blanc ou noir,
Que l’on soit grand ou petit,
À la fleur de l’âge ou d’un esprit sage,
Que l’on puisse marcher
Ou que l’on soit condamnés à s’asseoir,
Tant que l’on a une âme, un coeur, un souffle,
Tant que l’on vit, que l’on pense,
Pourquoi avoir peur de la différence?

Si la souffrance ne pouvait exister,
Je chasserais cet esprit qu’est le temps,
Qui nous tourmente, nous marque,
Puis nous vole notre souffle de vie,
Et nous mène loin des nôtres,
Leur fait naître des pluies torrentielles au fond de leurs yeux…

Si la paix pouvait enfin nous unir,
Si la beauté pouvait enfin nous éblouir,
Si l’amour pouvait enfin nous soutenir,
Nous n’aurions plus peur de l’avenir!



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 3 votes