Partagez

Qu’importe, si mes blessures me font mal
J’ai cherché dans un temps
A te plaire
Mais c’était en vain
Tu n’avais d’yeux que pour elle…
J’ai tout fait pour te séduire
Je me suis faite élégante et belle
J’ai tracé de khôl
Mes beaux yeux verts d’Eden
J’ai coloré de rose mes lèvres
Mais tu ne faisais même pas attention à moi
Tu ne voyais qu’elle…
Je t’ai envoyé de lettres longues
Fraichement parfumées et roses
J’ai employé les plus beaux mots
Du vocabulaire
Mais sourd à la sonate de mon coeur
Aveugle à mon regard langoureux
J’étais invisible dans ta vie
Tu n’avais d’yeux que pour elle…
J’ai pincé mes joues
Malgré qu’elles étaient pourpres
Fraiches et si naturelles
J’ai veillé des nuits en compagnie de la lune
Les étoiles en sentinelles
Et
Au petit matin, à l’écho de ton pas
Mon cœur dansait d’amour la Samba
Et te disait, je t’aime
Mais hélas, ton cœur ne chantait que pour elle…
Je n’étais qu’un cœur vierge et aimant
Qui t’a vénéré depuis le temps
Trop fort et pour très longtemps
Mais pour moi, tu n’avais pas le temps
Et malgré mes bleus saignants, je te le redis maintenant
En sourdine dans une chanson
« Je t’ai aimé et comme je t’aime »

Maissa Boutiche, Alger, Algerie,



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 55 votes