Partagez

Par un crépuscule d’ombre noire
Nul ne peut apercevoir
Ta frêle silhouette
Ô sirène

Parée de sequins
Souliers de Cendrillon
Garnis de brillants papillons
Cheveux souples,ondulants
Attachés d’un satin ruban
Belle,hautbois dormant

Autour du cou la superbe
D’un collier de perles à trois rangs
À la façon princesse d’antan
Au port si séduisant
Au port,sirène s’ancrant

Ô toi silhouette,grâce sereine
Feignant l’aisance d’une Reine
Tu contemples avec espoir
La réponse d’un miroir
D’un air de nonchaloir



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes