Partagez

Tous ils en fermaient presque les yeux
Poussant des cris et levant les mains vers les cieux
Tous ils l’adulaient dans leurs mouvements presque religieux
Le sourire vibrant dans un rictus mielleux

Alors je l’ai mangé
Jusqu’au front salé et le regard vitreux
Le visage de pierre et les genoux terrifiés
L’estomac vibrant des jours fiévreux

Le soleil, je l’ai vomi devant l’Heure Tranquille
Transparent et visqueux
Aucard était resté derrière la grille
Noyé dans la chaude rivière de mes cheveux



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes