Partagez

Soleils

Soleil brulant soleil ardent soleil si blanc
Que tu affadis les choses et le monde
Soleil incandescent soleil éblouissant
Tu aveugles les regard que tu inondes

D’étoiles de lunes et de météores
Affirmant pareillement ta suprématie
Et ta luxuriance en répandant un or
Qu’on croirait affecté à l’aristocratie

Soleil ocre ou soleil jaune de chrome
Soleil jaune de Naples ou bien de cadmium
Jaune safran ou jaune citron tu gommes
Les faiblesses de l’univers en son omnium

Et tu platines l’herbe et les collines
Les champs les prés qu’on ne différencie plus
Et si souvent les chemins tu alumines
C’est pour affirmer ta tyrannie absolue

Soleil embrasant il t’arrive de punir
Ceux qui se hasardent à se donner à toi
Tel Icare le maudit dont le souvenir
Calme ceux qui voleraient par-dessus les toits

Contre tes flammes il est une parade
Qu’on dut inventer pour protéger ses yeux
Des lunettes noires et non une façade
Pour rêver de rivaliser avec les cieux



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes